sémiotique et sciences de la culture – François rastier

Résumé

À la différence de la sémiotique du signe, extension de la tradition logico-grammaticale, le programme saussurien d’une « science des signes au sein de la vie sociale » conduit à privilégier les textes et autres performances sémiotiques complexes, comme à les contextualiser au sein des pratiques de production et d’interprétation où ils prennent sens. Cela permet d’esquisser un programme fédérateur pour les sciences de la culture : il développe l’anthropologie qui a donné naissance chez Humbolt à la linguistique historique et comparée. Après avoir interrogé le statut scientifique de la sémiotique, on souligne qu’une sémantique des textes peut contribuer à renouveler sa problématique. La linguistique est en effet la sémiotique des langues, et relève en cela d’une sémiotique des cultures.

Plan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s