Documents, Textes, Oeuvres — Colloque de Cerisy (6 au 13 juillet 2012)

DIRECTION : Driss ABLALI, Sémir BADIR, Dominique DUCARD

Avec la participation de François RASTIER

ARGUMENT

François Rastier œuvre à l’élaboration d’une théorie d’ensemble du texte, pour dépasser les limites de fait où s’est longtemps tenue la linguistique et articuler différents paliers de complexité. Le texte, ainsi placé au centre de la réflexion sur la langue et les arts du langage, devient l’objet empirique de la linguistique. Unité « minimale » de la description, il exige la constitution critique des documents dans un corpus et appelle des méthodes d’analyse qui fassent droit à la déontologie herméneutique. Enfin, comme les textes sont des actes qui portent des valeurs, tant éthiques qu’esthétiques, il est légitime de préciser comment ils deviennent des œuvres, engagées dans une transmission.

Le présent colloque invite à dialoguer à partir des travaux de François Rastier, à en montrer les applications et les incidences dans divers domaines (études littéraires, linguistique, philologie numérique, sémiotique…). Ni bilan prématuré, ni hommage académique, il permettra d’exposer des travaux en cours et de préciser des recherches à venir, en laissant place aux débats sur les nouveaux observables, sur la méthodologie historique et comparative et sur l’épistémologie des sciences de la culture.

source : http://www.ccic-cerisy.asso.fr/rastier12.html 

INTERVENTIONS

ABLALI D., BADIR S., DUCARD D., RASTIER F.
Documents, Textes, Oeuvres

Introduction au Colloque de Cerisy (6 au 13 juillet 2012)
Résumé: François Rastier œuvre à l’élaboration d’une théorie d’ensemble du texte, pour dépasser les limites de fait où s’est longtemps tenue la linguistique et articuler différents paliers de complexité. Pour écouter l’introduction du colloque, téléchargement ici.
CRISTIAN BOTA
Résumé  : Dans ce texte d’introduction à la traduction et la publication en italien d’une anthologie de textes d’Eugenio Coseriu consacrés à la philosophie du langage, Cristian Bota présente le parcours intellectuel et les positions épistémologiques et gnoséologiques du linguiste.
FRANÇOISE CANON-ROGER et CHRISTINE CHOLLIER
Résumé  : VIENT DE PARAÎTRE Cet ouvrage présente dix études sur la détermination des textes par leur genre. Ces études portent à chaque fois sur un texte de littérature irlandaise et sur un texte de littérature nord-américaine. Elles s’inspirent d’une hypothèse formulée par la Sémantique des Textes et elles la mettent à l’épreuve des oeuvres. Une fois construite, la détermination des textes et des passages par le genre dont ils relèvent mène à leur spécificité. L’influence du niveau global (genre ou texte) sur le local (texte ou passage) n’empêche en aucun cas l’action rétroactive du passage sur le texte entier : le « passage » est donc un point d’accès au texte dans la mesure où le global passe par lui.
JEAN LASSÈGUE
Résumé  : Actes d’un colloque comprenant : Présentation (Jean Lassègue), Biological substrates of human kinship : the view from life history theory and evolutionary ecology (Camilla Power), Revisiting matrilineal priority (Chris Knught), Tetradic theory and the origin of human kinship systems (Nick Allen).
ANJE MÜLLER GJESDAL
Résumé  : Après une évaluation des théories de la signification, l’auteur s’attache à la place de ON dans la sémantique de l’énoncé, considérée dans ses liens avec la morphosyntaxe. Elle privilégie pour cela une approche contextuelle qui permet ensuite l’extension de la recherche à l’analyse textuelle à des corpus scientifiques et à une œuvre littéraire (L’excès — L’usine de Leslie Kaplan). L’étude prend pour cadre théorique la sémantique des textes.
TERESA OROZCO
Résumé  : Le livre de Teresa Orozco sur l’activité intellectuelle de Gadamer sous le national-socialisme permet de comprendre le rôle de l’intellectuel en politique autrement que par le biais de ses prises de position publiques et de son militantisme partisan. C’est par ses interprétations de la philosophie antique que Gadamer théorise ses ralliements, faisant de la politique platonicienne notamment une surface de projection autorisant la mise au pas des intellectuels ou la soumission de tous à l’ordre étatique, transfigurées en renvoi des sophistes hors de la cité idéale et en obéissance des « gardiens » à l’ordre juste.
VERÓNICA PORTILLO SERRANO
Résumé  : Ce travail de recherche a pour objet deux axes d’étude qui convergent vers la notion de genre au sein des sciences du langage. Le premier axe d’étude a pour objectif général de montrer la place que cette notion occupe dans diverses disciplines qui l’ont traitée de façon plus accentuée à partir des années quatre-vingts du XXe siècle en France. Dans ce premier axe la notion de type de texte, qui est proche de celle de genre, est également convoquée afin de rendre compte du rôle des typologies textuelles et des genres en didactique du français langue maternelle et du français langue étrangère. Une analyse portant sur le cadre épistémologique qui sous-tend des disciplines telles que la grammaire textuelle, la linguistique textuelle et l’analyse du discours qui ont traité les notions de type et de genre est proposée afin de comprendre les raisons pour lesquelles ces disciplines n’ont pas élaboré de théories des genres. Le second axe d’étude propose une réflexion – au sein d’une problématique dans laquelle sont abordées des questions telles que l’interprétation et la transmission – sur un genre scolaire qui est ancré dans l’enseignement secondaire et universitaire en France et au Mexique : le résumé scolaire. Cette réflexion a vu le jour grâce à l’analyse sémantique d’un corpus constitué de deux articles d’opinion (l’un en français et l’autre en espagnol) et de leurs réécritures par des étudiants français et mexicains en langues vivantes dans une faculté de lettres. L’objectif de cette analyse sémantique a été de mettre à l’épreuve l’hypothèse selon laquelle les réécritures de ces étudiants ne sont pas des condensés, ni des réductions, ni des contractions de leurs textes-source mais de nouveaux textes qui actualisent des éléments sémantiques absents dans ces textes-source. La démarche méthodologique permettant la constitution du corpus objet de notre analyse et de sa description a trouvé ses fondements dans la « Sémantique interprétative » de François Rastier.
FRANÇOIS RASTIER
Résumé: L’auteur entend présenter les principes de la sémantique interprétative, puis situer ce courant de recherche au sein de la linguistique et de la sémiotique, pour évoquer enfin ses perspectives.
FRANÇOIS RASTIER
Des documents aux oeuvres

Colloque de Cerisy (6 au 13 juillet 2012)
Résumé  : François Rastier souhaite synthétiser des acquis de l’herméneutique et de la philologie pour promouvoir une sémantique des textes historique et comparée, appuyée sur la linguistique de corpus. Son projet intellectuel se situe dans le cadre général d’une sémiotique des cultures.
FRANÇOIS RASTIER
Clôture du colloque

Colloque de Cerisy (6 au 13 juillet 2012)
Résumé  : Conclusion du colloque par François Rastier
source : http://www.revue-texto.net/index.php?id=58 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s