« Sciences de la culture – une perspective du traduire » Doris Bachmann-Medick / Boris Buden

« Doris Bachmann-Medick : D’après ce que j’ai dit au préalable, les sciences de la culture pourraient être comprises comme des sciences du traduire. Il faut entendre cela de manière tout à fait littérale : comme un effort de traduction entre diverses cultures et savoirs en relation avec les sciences de la culture elle-même. En effet, non seulement celles-ci ne sont pas unitaires (Cf. les différences entre Cultural Studies, Sciences de la culture, sciences de l’homme etc.), mais elles sont en outre imprégnées d’hégémonie. En raison de leurs emprunts, avant tout à des incitations théoriques américaines, les cultural turns reposent immanquablement sur de telles hégémonies théoriques. Car il est de fait que ce sont, avant tout, des incitations américaines qui sont prioritairement reçues dans notre pays. Il vaudrait la peine d’entamer une réflexion critique et un contre mouvement sur ce fait que, des incitations de l’analyse culturelle par exemple françaises, espagnoles, d’Europe de l’est et d’autres n’entrent guère en ligne de compte. Un exemple d’une première ébauche d’une telle démarche est la revue franco-allemande Trivium, qui vient juste de paraître, et qui aspire essentiellement à des « regards croisés » entre les deux cultures de savoir. »

source : http://eipcp.net/transversal/0908/bachmannmedick-buden/fr

Doris Bachmann-Medick, Cultural Turns. Neuorientierungen in den Kulturwissenschaften, Reinbek bei Hamburg, Rowohlt 2006, (2ème éd. 2007).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s