Pourquoi ce blog ? [édito – février 2015]

ROGER PARENT – Résoudre des conflits de culture. Essai de sémiotique culturelle appliquée

Ce blog est issu d’une réflexion autour de la mise en place d’un enseignement de la sémiotique des cultures, fondé sur les sciences de la culture, dans les Centres de documentation et d’information. La sémiotique est initialement l’étude des signes et des relations de sens dans la parole, les langues et les textes. Elle s’est aussi attachée à étudier ces relations dans les médias tels que l’image ou les sons, mais plus généralement elle étudie ces relations de sens dans : « le code routier, la signalisation maritime, les grades militaires, l’héraldique, les drapeaux nationaux, la codification des parties de dame ou de bridge, la cryptographie, les signes de piste, les gestes des trappistes, toutes les écritures (la nôtre, les glyphes mayas, le linéaire B, les hiéroglyphes égyptiens ou hittites, les cunéiformes sumériens), les abaques, le braille, le morse, le langage par gestes des indiens des plaines ou celui du Cameroun ou encore celui des Mayas, la « langue des signes » des sourds-muets, les aires à signaux des aérodromes, les rites de salutation, les formules chimiques, les différentes sténographies que sont les notes tironiennes, le système Prévost-Delaunay, le système Stolze-Schrey ou le système Gregg, la dactylologie, les indications dans les cabines téléphoniques, les cartes maritimes, les maillots de footballeurs ou de cyclistes, les sonneries de clairon, celles des cloches ou du téléphone, les fumées d’élection papale, la signification ferroviaire, les phares côtiers, les feux des pistes d’aviation, les cartes routières, maritimes, géologiques ou militaires, les recettes de cuisine », etc. (J-M. Klinkenberg, Précis de sémiotique générale, De Boeck Université, p. 87). On le voit le champ d’investigation est vaste.

Et ce qui distingue la sémiotique au sens large d’une sémiotique des cultures c’est d’abord la conviction qu’il existe une approche culturelle (on pourrait dire herméneutique, critique…) qui se distingue de l’approche des sciences de la nature (computationnelle, cognitive…). C’est cette approche culturelle que nous essayons de traduire dans la création de séquences pédagogiques. Nous nous efforcerons cette année de proposer dans ce blog des exemples de séquence notamment autour de la thématique du cirque et de l’étude des gestes.

Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s